Les artistes

SW_BANDEAU_1800_300_2018

MAX JENDLY JAZZ BIG BAND
JAZZ SUITE N° 1

Jeudi 19 juillet 2018 - Scène centrale - Place de l'Eglise

Le MAX JENDLY BIG BAND (MJBB) ouvrira les feux de la scène centrale jeudi 19 juillet. À cette occasion, la formation du leader fribourgeois interprétera sa «Jazz Suite No 1», dont le 2e mouvement, entièrement instrumental, sera joué en création à Estavayer-le-Lac.

Max_logo

Les 22 musicien(ne)s titulaires de l'orchestre – 14 musiciens professionnels et 8 semi-professionnels et/ou amateurs confirmés – pourront compter à leurs côtés, pour la circonstance, des recrues parmi les plus sollicitées de l'heure sur la scène du jazz helvétique:le tromboniste Danilo Moccia, la pianiste Véronique Piller, et le jeune prodige de la trompette révélé récemment, Shems Bendali, brillant élève de Matthieu Michel, sans oublier Niels Soerensen alto sax, Antoine Ogay basse et le Staviacois de l'étape, le guitariste Vincent Terrapon !

SCOTT HAMILTON & TONY MATCH TRIO

Vendredi 20 juillet 2018 - Scène Centrale - Place de l'Eglise

C'est une icône du swing qui se produira le 20 juillet à Swing In The Wind ! Scott Hamilton, saxophoniste ténor au son soyeux et au phrasé délicieusement mélodique, a traversé les décennies. Musicien au parcours riche de rencontres prestigieuses, tels Roy Eldridge, Hank Jones ou encore Anita O’Day, Scott Hamilton a côtoyé très régulièrement l'emblématique Benny Goodman ! Il sera accompagné pour ce concert par le trio du batteur Tony Match, grand habitué des scènes staviacoises. Une soirée sous le signe du swing qui vous replongera dans les clubs de jazz new-yorkais des années 50.
Scott Hamilton : ten.sax. ; Tony Match : bat. ; Sergio Di Gennaro : p. ; Marco Piccirillo : c.bass.

Hamilton01

SARAH LANCMAN TRIO

Samedi 21 juillet 2018 - Scène Centrale - Place de l'Eglise

«She’s truly a great new voice for jazz»: voilà ce que Quincy Jones a dit de Sarah Lancman lorsqu’elle a remporté le 1er Prix de la Compétition Internationale Shure du festival de Montreux en 2012.

Après le succès de son premier album «Inspiring Love» enregistré à New York, la chanteuse Sarah Lancman revient avec un nouvel album «A Contretemps» avec des compositions originales. Sur scène à Estavayer, Sarah Lancman sera accompagnée par le pianiste de lumière, Giovanni Mirabassi qui s’impose par un style très personnel où la richesse mélodique et rythmique se noue à l’inventivité de ses improvisations : une superbe logique interne y est à l’œuvre, qui mêle beauté, raffinement et subversion musicale. 17 Disques d’Or, Victoire de la Musique, Django d’Or, il a joué notamment avec Chet Baker, Steve Grossman, Eliott Zigmund, Glenn Ferris et tant d’autres. Pour compléter ce trio de rêve, Gianluca Renzi, contrebassiste incontournable de la scène new-yorkaise.

Lancmann01

Vendredi 20 juillet 2018 - Jardins du Musée

Attention talents! Le collectif bernois Monkey Strikes Back propose des compositions instrumentales originales s’inspirant du funk, du hip hop, de la musique électronique, du rock et de la soul. Dans la mouvance des nouvelles expériences collectives, un peu à la manière de Snarky Puppy, cette «Underground Groove Music» ou «NuJazz/Urban Groove» est un cocktail énergique et innovant, que brassent sans compromis les neuf membres du groupe. Celui-ci a été fondé fin 2014 à Berne par le batteur-compositeur Bastian Weber. Ses huit jeunes acolytes sont issus des hautes écoles de jazz de Berne, Lucerne, Zurich et Lausanne. Par son esthétique, sa fraîcheur et son originalité, Monkey Strikes Back ne laisse personne indifférent. Avec sa section de trois souffleurs, ses deux claviers, sa guitare, sa basse et sa batterie, le collectif s’est déjà fait remarquer sur des scènes suisses, allemandes, danoises et françaises.
www.monkeystrikesback.ch

msb headpic+logo

Samedi 21 juillet 2018 - Jardins du Musée

«Palabre» est une expérience musicale unique en son genre, inspirée de l’Arbre à Palabre en Afrique subsaharienne . Imaginée par Mathieu Kyriakidis, cette performance ludique invite tout un chacun, quels que soient son âge ou ses compétences, à éprouver les sensations de jouer en groupe. Concrètement, l’installation consiste en 74 lames de bois et de métal, chacune étant activée par une personne qui la percute à son rythme lorsque la lumière qui lui est associée est allumée. Sur la base de cette masse sonore dont les harmonies varient selon les consignes de son concepteur, Mathieu Kyriakidis, placé au centre du «palabrophone», interprète une pièce en jouant sur les contrastes et les aléas de cette expérience participative. La performance dure entre 20 et 30 minutes. Elle sera répétée à plusieurs reprises dans la journée du samedi 21 juillet.

Talentueux compositeur, musicien éclectique et inventif, pédagogue musical, Mathieu Kyriakidis a fondé la Cie de l’Orchestre animé en 2015. Son riche parcours artistique a conduit le Fribourgeois à mener de multiples projets musicaux, de claviériste de plusieurs groupes à des créations pour le théâtre, de la création de musiques de film à la direction d’un big band.
www.orchestreanime.ch

palabre1 -photo Manu Gallardo
palabre5 -photo Manu Gallardo