Les artistes vous parlent

Ce samedi à Swing in the Wind
Un samedi de toutes les émotions.

Les scènes en terrasse dès 10h30, la Grande Swing Parade , un carnaval tropical dont la fièvre réchauffera les artères et le cœur de la cité à la rose dès 17h00 et les concerts sur la scène principale dès 19h30.

Ce vendredi à Swing in the Wind
Un vendredi “All Styles”.

Dans la rue dès 16h30, les concerts sur la scène principale dès 19h30 et les concerts sur les scènes en terrasse dès 20h00

Ce jeudi soir à Swing in the Wind
Un jeudi qui donne le ton. Les concerts commencent à 20h00.

Marie Carnage
C’est au fin fond de la Nouvelle Orleans que Marie Carnage puise ses influences et ses couleurs. Entre petite fanfare et formation de jazz, le groupe français embarque son public dans un voyage exotique au gré du calypso, du ragtime et de rythmes chaloupés.     >>>>

Elephant Brass Machine
L’Elephant Brass Machine, c’est la fusion réussie et tonitruante entre le swing et le beat afro. La «petite grande fanfare» à l’effectif à géométrie variable (ils seront six à Estavayer) oscille ainsi entre standards de jazz revisités (Monk, Ellington, Santa Maria) et musiques traditionnelles africaines, ponctuant son chaud show de compositions barrissantes et originales.     >>>>

Fabien Mary (5tet Alain Jean-Marie)
Son impressionnante discographie dit à elle seule l’envergure d’Alain Jean-Marie. Né en 1945 en Guadeloupe, le pianiste autodidacte a joué avec la crème du jazz américain et européen. Quant au Normand Fabien Mary (1978), l’excellence de son jeu aux sonorités combinant assurance et lyrisme fait de lui un des trompettistes les plus fins de la scène française .     >>>>

LE TEASER
Les artistes de la 15ème édition du festival de Jazz Swing in the Wind vous invitent personnellement à venir les découvrir dans le cadre extraordinaire du centre de la cité médiévale d’Estavayer-le-Lac    >>>>

MARC BERTHOUMIEUX
On l’a vu jouer de l’accordéon aux côtés de Nougaro, Aznavour, Bécaud, Bruel, Lama, Maurane, Zaz, Grand Corps Malade. Ou encore Andréa Bocelli, Placido Domingo, Youn Sun Nah, Dee Dee Bridgewater. Quand il n’enregistre pas avec Giovanni Mirabassi, Henri Texier et André Ceccarelli. Et ce n’est là qu’un échantillon .    >>>>

DOMINIQUE et TONY
Ils parlent de la Joyeuse Bande à Swing. Un orchestre-valise. Un ensemble un peu fourre-tout. Oui, c’est bien ça. A l’intérieur duquel, dans la précipitation et devant l’inéluctable qui se dessine, Dominique a empilé, dans le désordre, ce qui m’a paru essentiel. .    >>>>

COSA NOSTRA
Le Cosa Nostra Jazz Band a été fondé en 2003. Cette formation romande perpétue le jazz traditionnel des années 20 à 40. New Orleans, swing, blues n’ont plus de secret pour ce groupe qui écume les scènes romandes depuis deux décennies avec une énergie et un plaisir intacts.    >>>>

ASTA
Dites «André Ceccarelli» et c’est tout un pan du jazz français qui défile. Autant dire que le batteur est un monument! De ses débuts précoces dans l’univers de la variété (on l’a vu accompagner Cloclo, Johnny, Eddy Mitchell, Michel Berger, Jonasz, Nougaro mais aussi Tina Turner, Dee Dee Bridgewater …    >>>>

RED HOT SERENADERS ORCHESTRA
Avec ces deux-là, ça fleure le bon vieux blues de derrière les fagots, celui des années 20 et 30 en particulier. Un blues acoustique, métallique et authentique que le Bavarois Rainer Wöffler et la Zurichoise Tanja Wirz servent avec une panoplie d’instruments à cordes vintage, …    >>>>

FRANK SALIS ET JAMES ANDREW
L’organiste Frank Salis a collaboré à moultes reprises avec des musiciens de la Nouvelle-Orléans. Également compositeur, le Tessinois d’origine allait fatalement rencontrer un jour James Andrews, l’un des musiciens les plus appréciés de la N-O. Surnommé le «Satchmo du ghetto», …    >>>>

MISS TRASH
Un spectacle «jubilatoire». Le qualificatif n’est pas usurpé pour décrire les déambulations des Miss Trash. Depuis une vingtaine d’années, ce groupe presque exclusivement féminin éclabousse de ses impertinences les foules qui assistent à leurs folles et déjantées performances dans les rues. Entre danses déchaînées et reprises électrisantes…    >>>>

ORGANIZED
Que serait une édition de Swing in the Wind sans le son velouté d’un orgue Hammond? Une édition incomplète, assurément. Cette année, c’est Organized qui met à l’honneur le son unique de cet instrument.    >>>>

PAT LAMNMLE
Patrick Lämmle est tombé dans le chaudron du blues quand il était petit. Et le virus ne l’a jamais plus quitté. Aujourd’hui, fort d’une longue expérience de la scène et entouré de trois acolytes chevronnés eux aussi, le Saint-Gallois livre avec élégance et sincérité des compositions personnelles et quelques reprises de standards.    >>>>

LOVESICK
Sonorités typiques, look, entrain: le duo Lovesick invite à une immersion totale dans l’atmosphère country et rockabilly de l’Amérique des années 40 et 50. Sur de nombreuses scènes d’Europe et des Etats-Unis, le couple de Bologne égrène depuis des années les chansons et les airs traditionnels ou de leur propre composition, gravés sur leurs quatre albums    >>>>

MANON MULLENER
Fondé ce printemps, le Manon Mullener Quintet rassemble de jeunes musiciens suisses débordants de créativité. Après un séjour à Cuba, la pianiste fribourgeois, 24 ans, a sorti en 2020 son premier album Reflejos avec le pianiste virtuose Cesar Correa. Elle se produit régulièrement en Suisse et à l’étranger.    >>>>

PIERRE GUICQUERO
Professionnel depuis 1990, Pierre Guicquéro (54 ans) joue et a joué dans de nombreuses et prestigieuses formations de la scène jazz française, du trio au big band, en passant par son propre septet. Ce qui fait de celui qui est aussi compositeur et arrangeur un tromboniste de référence.    >>>>

PHILIPPE SOUPLET
C’est un pianiste de premier choix qui animera les «afters» au Swing Bar de la place de l’Eglise. Le compositeur parisien de 55 ans est l’un des meilleurs spécialistes du stride. Ce style virtuose et spectaculaire, développé par les grands pianistes de Harlem entre 1920-1930, n’est de nos jours pratiqué, de façon convaincante et avec l’aisance nécessaire, que par un petit nombre de pianistes dans le monde.    >>>>

MINOR SING
Vélocité, précision, feeling, cohésion. Tout ça en toute décontraction. En dignes héritiers de Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, les deux figures tutélaires du jazz manouche, les quatre Lyonnais de Minor Sing perpétuent la tradition avec brio et finesse.    >>>>

L’OUVROIR SONIQUE
Cette formation valdo-fribourgeoise est née récemment d’un projet qui vise à promouvoir des compositions d’artistes en leur fournissant les arrangements, l’accompagnement et l’enregistrement.    >>>>

YANN VIET
Il y a des arrangements musicaux banals, plats. Et il y a des arrangements subtils, originaux. Ceux du guitariste Yann Viet appartiennent à la deuxième catégorie. Imprégné de chanson française dès l’enfance, le Parisien (56 ans) a revisité quelques airs immortels de géants comme Gainsbourg, Brassens, Brel, Aznavour, Barbara.   >>>>

MICE & MINIE
Mice & Minie? Un band yverdonnois survitaminé aux compos sous amphétamines et aux arrangements fluos. Une machine à groove entre fresh funk et smooth disco. Une ryhmique implacable. Un style décomplexé. Une chanteuse infatigable et insubmersible. De la passion et des paillettes. Des sueurs noctambules. C’est un peu tout ça, oui.   >>>>

EVA SLONGO
L’une a illuminé de son talent les éditions 2013 et 2016 de Swing in the Wind, l’autre a brillé en 2018 sur la même scène au côté de Sarah Lancman. C’est ainsi une rencontre prometteuse de deux étoiles qui scintillera dans le jardin du Musée. >>>>

WHITE DUNE
White Dune est une formation fribourgeoise récente, qui monte. Fondée en 2018, elle propose une musique qui vient des tripes, sans artifices ni masques. Dans un registre funk, soul et disco, les compositions et les textes engagés de White Dune sont une invitation… >>>>